This is a free Starter Web Page courtesy of GimmeMyDomains.com.

pleasegodmaketomorrowbetter.com

PLEASE GOD MAKE TOMORROW BETTER IS COMING SOON...
PLEASE GOD MAKE TOMORROW BETTER project
www.pleasegodmaketomorrowbetter.com

Please God Make Tomorrow Better est un projet d’archive vidéo, un work in progress, une accumulation virtuellement infinie de témoignages concernant l’impuissance politique. Deux questions seront posées comme point de départ: « pensez-vous qu’il y ait des meilleurs lendemains ? » « pensez-vous que vous contribuez à les faire advenir ? ».

Les sujets interviewés sont choisis en fonction de leur sensibilité personnelle et biographique aux questions liées à ce problème de l’impuissance politique ; il s’agit de personnalités connues mais aussi d’inconnus, présentés sur un même plan et non singularisés (les noms des personnes filmées apparaîtraient à la fin de chaque entretien et toujours tous groupés). La plus haute importance sera accordée, dans l'économie de ce dispositif, au lieu géopolitique depuis lequel le sujet nous parle. Please God Make Tomorrow Better est en cela un projet qui se voudrait international : du fait de la temporalité simultanée qui nous est imposée dans la réception des événements par ce qu'on appelle désormais partout la "globalisation", le problème de l'impuissance politique ne saurait pas être assignable, en tant que problème du présent, à un lieu seulement – quoi que la cartographie que l'archive commencera par tracer ne sera pas exempte de contingences et de choix arbitraires. L'attention sera portée sur les résistances, qui sont nombreuses, à l'homogénéisation de la lecture du présent. La variété et la complexité des regards portés sur notre temps par les sujets déjà contactés pourraient nourrir cette archive comme un dispositif de lisibilité des contradictions qui y trouvent refuge. Ces documents visuels ne se prétendent pas des « portraits vidéo » ni n’ont pour vocation de donner la parole à des gens qui ne l’auraient pas – d’où l’intérêt de mélanger des acteurs sociaux connus et des personnes obscures – mais ils pourraient fonctionner comme une suite d’images dialectiques, au sens benjaminien, c’est-à-dire comme une série de mouvements à l’arrêt, qui manifestent une tension dans la perception de la temporalité soit sous la forme d’une impossibilité ou d’une nécessité pressante d’imaginer le futur, soit sous la forme d’un conflit existentiel qui prend place à la frontière incertaine entre le privé et le public.

La toile de fond conceptuelle qui structure et donne corps à ce processus est faite d’une communauté de sentiments partagés entre les artistes et les sujets interviewés. Filmer des personnes en état d’impuissance politique revient à avouer la complicité de certains procédés artistiques avec une passivité qui inclut les spectateurs autant que les auteurs. Une certaine extraction du champ social directement vivant est nécessaire pour accéder à l’espace artistique où l’action politique n’est pas en tant que telle possible et où l’artiste, au moment de filmer, agit d’abord comme le premier spectateur des images qu’il prélève. L’élargissement du concept de fiction depuis le champ artistique à celui du politique est une hypothèse avancée par les derniers travaux de Rancière et elle est mise en relation avec le déclin des illusions des avant-gardes qui a profondément marqué le vingtième siècle. Ce travail ne songe pas à prendre une position arrêtée à l’intérieur de ce champ problématique, dont on ne saurait pourtant nier l’importance croissante, mais il part plus simplement du constat de Hannah Arendt qui se trouve dans la préface à la première édition du Totalitarisme et nous parait toujours actuel : « C’est comme si l’humanité s’était partagée entre ceux qui croient à l’omnipotence humaine (en pensant que tout est possible pourvu que l’on sache organiser les masses dans un but précis) et ceux pour qui l’impuissance est devenue l’expérience majeure de leur vie ».



C.F. 2005



Email us at:
Visit us at: http://theimaginaryparty.com

Find a domain name:
www.
Domain Names$8.99/yr
Transfer Domains$8.99